Le banquet de rentrée

    Partagez
    Messages : 149
    Date d'inscription : 02/08/2013
    Age : 67
    Localisation : à l'Académie Beauxbâtons
    Fondatrice & Directrice
    avatar

    Message  Olympe Maxime le Sam 26 Sep - 20:36


    Le banquet de rentrée


    Ce sujet est un sujet de groupe, ce qui signifie que chacun devra y poster son ressenti qu'il soit professeur ou élève. Toute personne qui n'y postera pas sera considérée comme absente lors de cet événement.

    Dans un premier temps, chacun répondra un unique post à celui écrit ci-dessous. Ensuite, vous serez libre d'ouvrir un sujet secondaire dans le réfectoire pour rôler le repas. Par souci pratique, les professeurs (qui ont leur table spécifique) auront un sujet séparé des élèves. Les élèves quant à eux peuvent créer des sujets jusqu'à un maximum de 8 participants (les tables pour les grandes occasions ne comptent pas plus de 8 places) afin de ne pas alourdir et ralentir trop fortement les sujets.

    Pour les modalités de postage dans vos sujets secondaires, un ordre de postage sera établi en fonction de l'ordre dans lequel chaque participant postera son premier message. Exemple : Olympe poste la première suivie de Emilie, Gimbya puis Eliott. Cet ordre devra être automatiquement respecté. Toutefois, si un participant ne réponds pas endéans les 48h, la personne suivante peut "sucré" son tour. Exemple : Si Olympe ne réponds pas dans les 48h comptées à partir de la dernière réponse d'Eliott, Emilie sera en droit de répondre sans plus attendre une intervention d'Olympe.


    Que le RP commence!


    Olympe avait entamé cette journée avec un calme et une sérénité qu'elle ne devait qu'à ses nombreuses années d'enseignement et de direction. Elle n'en contrasterait que plus avec les jeunes élèves arrivants et excités qui s'apprêtaient à vivre le jour le plus important de leur courte vie.

    Aussi ce fut avec un calme tout olympien (c'était le cas de le dire) que la directrice avait rejoint l'Aula Magna avec le corps professoral. Assis sur une estrade sur la gauche de la grande cheminée, il regardèrent avec calme les élèves des années précédentes s'amasser dans l'Aula Magna pour assister à la cérémonie de la répartition.

    Quelques instants plus tard, les grandes portes se refermèrent sur l'assistance pendant qu'à l'extérieur, les Chevaliers des six armoiries réceptionnaient les premières années et préparaient la cérémonie. Olympe se leva alors ce qui eut pour effet de faire tomber le silence dans l'assistance. Elle s'avança alors au milieu de la salle, dominant l'assistance de ses deux mètres quarante drapés dans une sobre robe de lamé bleu nuit. Elle entama alors son traditionnel premier discours de l'année adressé aux anciens élèves.


    - Mes chers étudiants, laissez-moi vous souhaiter au nom de l'ensemble du corps enseignant de Beauxbâtons une chaleureuse bienvenue pour votre retour parmi nous pour une nouvelle année d'étude qui, nous l'espérons, sera riche d'apprentissages et de leçons de vie. Je ne m'étendrai pas longtemps ici car vous savez tous que le discours principal de cette cérémonie aura lieu plus tard dans le réfectoire en présence des premières années. J'insisterai comme chaque année plus particulièrement auprès de vous pour que vous preniez la peine et le temps de vous soucier de l'intégration parmi vous des premières années. Souvenez-vous de votre propre expérience en tant qu'anciens premières années. Si pour certains l'entrée à Beauxbâtons est une aventure excitante, pour d'autre elle est bien souvent le synonyme d'un éloignement parfois douloureux de leur famille. Je vous demande donc de porter un soin particulier à l'intégration de vos nouveaux camarades en veillant à ce que vos quartiers restent un endroit accueillant et chaleureux pour qu'ils puissent s'y sentir comme chez eux. Je vous remercie de votre attention.

    Olympe alla ensuite se replacer sur l'estrade tandis que sur l'hymne de l'Académie, les portes de l'Aula Magna s'ouvraient pour laisser entrer les premières années soigneusement encadrés par les Chevaliers. Le long ballet des présentations des nouveaux élèves devant les statues enchantées de la cheminée commença alors. Ils s'y présentèrent un par un, alphabétiquement, pour se soumettre au charme qui faisait que leur dialogue avec les statues des anciens directeurs n'était audible que par eux seuls. Ce n'était que lorsque les statues s'était accordés sur une armoirie que la salle entière pouvait entre résonner un "Bienvenue à toi, jeune Armagnac" ou quelqu'était l'armoirie désignée. La statue de Mélusine levait alors le bras et quelques fils de couleur enchantés sortaient du bout de ses doigts pour venir se broder sur l'épaule droite du nouvel élève, formant ainsi le blason de leur nouvelle armoirie.

    Lorsque tout ce petit monde eut trouvé son armoirie, un tonnerre d'applaudissement résonna sous les voûtes de bois de l'Aula Magna tandis que les Chevaliers rassemblaient à nouveaux les nouvelles ouailles, par armoirie cette fois-ci et leur emboîtaient le pas pour leur montrer le chemin vers le Réfectoire. Les premières années avait l'honneur d'entrer les premiers dans la grande salle dînatoire qui, comme pour toutes les grandes soirées à Beauxbâtons, était parsemée de tables ronde de huit couverts en lieu et place des six longues tables d'acajou qui servaient traditionnellement aux repas des étudiants.

    Petit à petit la salle se remplit tandis que des elfes de maisons portant des plateaux chargés de rafraîchissements divers. Alors que certains servaient spécifiquement l'estrade des professeurs et du personnel de l'Académie avec des verres d'un des meilleurs vins de Champagne droit sorti des caves bien fournies de l'Académie, les professeurs se mirent à badiner ensemble. Après une dizaine de minutes qui permit à chacun de se trouver une place et de briser quelque peu la glace, Olympe s'avança sur le bord de l'estrade professorale et fit tinter son grand verre pour réclamer le silence. Elle entama alors son discours principal de la soirée.


    - Bienvenue à chacun d'entre vous à l'Académie Beauxbâtons. Tous les enseignants et les membres du personnel de l'Académie se réjouissent tout comme moi de voir une nouvelle année riche de promesses débuter aujourd'hui encore. Pour certains d'entre vous, c'est une toute nouvelle page de votre vie qui commence. Rassurez-vous, de nombreux jeunes gens sont présent pour vous assurer qu'on survit très agréablement à ses premières années en nos murs.

    Olympe prit le temps de décocher un sourire encourageant à l'assemblée avant de reprendre sur un ton plus sérieux :

    - Beaucoup d'entre vous ne sont pas sans ignorer que la vie est parfois loin d'être facile en dehors de l'Académie et que la situation politique fait couler beaucoup d'encre. Je tiens cependant à rappeler que l'Académie se veut être un havre de paix et que le principe du respect des idées et des personnes est pour nous une notion fondamentale à un cadre de vie sain qui nous permettra de nous consacrer exclusivement à l'enrichissement de nos esprits. Nous insistons donc pour que chacun d'entre vous respecte l'autre et garde pour lui ses convictions politiques personnelles quelles qu'elles soient. Vos Chevaliers, l'Intendant et moi-même seront intransigeants pour n'importe quelle turbulence due à ce fâcheux état d'une situation que votre jeune âge ne vous permet pas encore de juger avec des actes.

    Olympe laissa retomber un nouveau silence qui celui-là fut accompagné d'un regard lourd d'avertissements. Lorsqu'elle jugea que sa mise en garde avait fait suffisamment d'effet, elle reprit la parole sur un ton plus léger.

    - Ceci dit, je vous souhaite avant toute chose, une excellente année, beaucoup de succès et bien entendu, un excellent appétit!

    A ces derniers mots, les tables se garnirent de délicieux plats légers et goûteux qui devaient servir d'entrées, deux autres services pour le plat et les desserts étant prévus par la suite. Sous les applaudissement simplement polis ou plus convaincus des élèves et du personnel, elle regagna sa place à la table professorale et s'assit dans son fauteuil plus grand que tous les autres et astucieusement ménagé dans un petit renfoncement de l'estrade afin que son assise soit alignée sur celle de ses confrères qui eux, ne mesuraient pas deux mètres quarante... Le banquet commença alors dans une ambiance somme toute légère et bonne enfant.